jeudi 8 février 2018

La loi du Cœur, d'Amy Harmon


La loi du coeur, de Amy Harmon (Auteur), chez l'éditeur Robert Laffont (17€90).
Genre: Romance contemporaine


Synopsis :

Malgré elle. Malgré lui. Une seule loi : la passion.

"Il a été retrouvé dans un panier de linge sale au Lavomatic, emmailloté dans une serviette. Au journal de vingt heures, ce nourrisson âgé de quelques heures à peine et déjà à l’article de la mort, abandonné par une mère accro au crack, a été baptisé Bébé Moïse. Les gens adorent les bébés, même les « bébés crack ». Mais les bébés grandissent, ils deviennent des enfants, puis des adolescents. Et personne ne veut d’un ado amoché par la vie. Moïse était amoché. Mais il était aussi étrange, et tellement beau. Il allait changer ma vie, plus que je n’aurais jamais pu l’imaginer. J’aurais peut-être dû écouter les conseils de ma mère et rester à l’écart. Moïse lui-même m’avait prévenue…"

Après Nos faces cachées et L'infini + Un, le nouveau roman événement d'Amy Harmon, en deux volets.

***


Mon avis et ma note (Coup de cœur):

J'ai un marque page que j'adore sur lequel est inscrit une citation de Victor Hugo : "Peu de livres changent une vie. Quand ils la changent c'est pour toujours." Et bien rares sont les livres qui à mes yeux ont autant donné raison à cette citation que celui-ci. Il ne m'a pas transporté dans un monde merveilleux et éblouissant que je n'oublierai jamais, mais dans une histoire qui flirt avec la frontière du réel au point que ça en est devenu bouleversant. Dans une histoire d'amour qui n'a rien à voir avec les coups de foudre auxquels ont est habitués, mais qui est bien plus authentiques que n'importe lequel d'entre eux.

J'ai été bouleversé. Tout d'abord par l'histoire de Moïse, sa naissance, sa vie, l'injustice à laquelle il ne cesse de faire face et à son incroyable don, qui n'est au départ pas toujours compréhensible, mais qui prend vie au fur et à mesure que nous tournons les pages. Mais également par l'empreinte de ce jeune homme dans la vie de Georgie. Cette jeune femme passionnée par les chevaux, par l'adrénaline, mais également et surtout par Moïse. Très vite, elle ne pensera qu'à lui, ne verra que lui, et cela malgré les "ont-dits" et les réticences de son entourage. Bref, elle tombera amoureuse de Moïse, au risque de s'en brûler les ailes plus d'une fois certes, mais également au risque de vivre la plus belle histoire d'amour de sa vie, bien plus passionnante que toute l'adrénaline du monde. 
Une histoire qui - si vous êtes comme moi - aura sans doute tendance à vous torturer, à jouer aux montagnes russes avec votre petit cœur... Mais croyez-moi! Cela en vaut largement la peine ! Je crois sincèrement que "la loi du cœur" fait parti de ces livres qui vous changent une vie, comme le disait si bien Victor Hugo.

Ma conclusion ? La loi du Cœur est une histoire qui s'immisce dans chaque recoin. Qui prend aux tripes. Bouleverse littéralement ! A tel point qu'une fois terminé, on ne veut qu'une chose : la redécouvrir ! La loi du Cœur fait parti de ces livres qui sans fioritures ont le pouvoir de changer les gens. De ceux qui sont capables de montrer la beauté et l'horreur de la vie en une seule page, et qui font réfléchir à tout ce qu'on croyait acquis. 

N'hésitez pas ! Foncez sur cette lecture !

lundi 5 février 2018

Orgeuil et Préjugés et Zombies, de Burr Steers

Réalisateur : Burr Steers

Date sortie FR : 5 Février 2016

Genre : Epouvante-horreur, Romance, Comédie,

Durée :  1h48


Les Acteurs : Matt Smith, Lily James, Sam Riley, Bella heathcote, ... 



Note des 2 chroniques : 3/5  


Synopsis : 


"En plus de sa recherche du grand amour et d'indépendance, la belle Elizabeth Bennet doit composer avec une invasion de zombies"


*****

La Chronique by Isa Wayne:

Note : 3.5/5


Intégrer des zombies un peu partout, c'est une chose assez à la mode ces derniers temps. En revanche, avoir l'idée d'intégrer des zombies dans le célèbre roman de Jane Austen, c'est on ne peut plus osé, mais surtout bien pensé. Et figurez-vous que Seth Grahame-Smith a bel et bien osé ! En publiant un livre parodique d’Orgueil et Préjugés en 2009, et qui a aujourd'hui été adapté au grand écran par Burr Steers.


Revenons justement sur ce film :

Le monde du XIXe siècle, ne ressemble pas tout à fait à celui que l'on connait, si familier et rassurant. Nos villes, nos villages et nos campagnes, sont à présent ravagés depuis près de cinquante ans par un nouveau fléau nommé "Zombies" ! Des dévoreurs de chair tout simplement, d'une intelligence surprenante, toujours avides de cerveaux frais, qui après avoir brisé tous les espoirs des survivants, les ont poussés à se retrancher. Ainsi, la ville de Londres est devenue une ville fortifiée, un semblant de sûreté, dans laquelle chaque habitants - hommes et femmes également - sont formés dès leurs plus jeunes âges aux arts martiaux, afin d'affronter toutes éventualités.
Aucun de nos personnages n'a donc le droit à l'erreur, car les simples petites choses de la vie, tel qu'une promenade en campagne, un repas de famille ou un bal, peut-être interrompus à tout moment par une nouvelle attaque, et cela malgré les grandes murailles autour de la ville.

Mais si les zombies sont la "nouveauté" d’Orgueil et Préjugés, ils ne sont en revanche pas la seule intrigue du film. Bien sûre, la famille Bennet et ses cinq filles y ont leurs places, tout comme la nécessité de les marier et les réflexions de la jeune Elizabeth qui ne voit pas ça du même œil. Sans oublier le très orgueilleux Darcy, et leur romance qui fleurira d'une façon comme toujours, particulière...

Sur ce point - très - positif, la "parodie" ou ce que j'appellerai "l'adaptation" est d'ailleurs plutôt travaillée avec finesse et respect pour l'oeuvre originale. Ici, le sujet est assez sérieux ! Ce film conserve cette classique histoire d'amour, avec toute la sincérité que nous lui connaissons, en y imposant tout simplement un élément supplémentaire : le "zombie" !
Mais justement, là où j'apprécie le respect de l'histoire, car je ne vois pas pourquoi appeler un film "Orgueil et Préjugés" si ce n'est pas pour le respecter... Je me demande si ce film n'aurait pas eu plus d'intérêt sans s'appeler ainsi... Car malgré tout le respect que j'ai pour l'histoire originale, je me suis plus intéressée ici à la trame des zombies, que par sa romance, désireuse de découvrir plus en profondeur ce côté "épouvante" et d'éprouver une certaine "peur" devant quelques scènes, que de m'attarder sur une romance qui n'a plus grand intérêt dans un film du genre...

Bref, vous l'aurez compris, ce n'est pas le film du siècle mais, rassurez-vous, cela ne m'a cependant pas empêchée d'apprécier ce très joli travail, autant en ce qui concerne l'intrigue, qu'artistiquement parlant. Car finalement, malgré quelques reproches, parce que je pense qu'ils auraient pu faire mieux, j'ai réellement passé un bon moment devant "Orgueil et Préjugés, et Zombies".
Le seul vrai défaut que je retiendrais, sera néanmoins celui qui concerne le talent des acteurs... Non pas qu'ils soient "nuls", mais il ressortait d'eux un certains "surplus" de British, qui manquait malheureusement beaucoup de crédibilité et donnait un côté très artificiel à ce film... Vraiment dommage...






*****

La Chronique by Célou :

Note : 3/5 


Je rejoins Isa, ce scénario est une idée saugrenue mais vraiment bonne ! J'ai été agréablement surprise par ce film ! J'avais au départ un peu d'appréhension je l'avoue...et même si ce n'est pas le meilleur film de tous les temps, j'ai passé un bon moment !

Je ne connais pas du tout l'histoire d'Orgueil et Préjugés, à part qu'il y a une histoire d'amour... Hum, oui, honte à moi... Bref, j'ai pu "découvrir" en quelque sorte la trame de cette histoire.
Donc donc donc ce film raconte l'histoire de Elizabeth Bennet qui cherche plus que tout à garder son indépendance. Mais bien sûr, tout ce qu'on attend d'elle, c'est qu'elle se marie ! S'en suit alors une histoire pleine de rebondissements romantiques avec Darcy - un homme un peu mystérieux et imbu de lui-même - et d'action à base de zombies !

Ce que j'ai adoré, c'est ce côté femme indépendante, qui se bat contre les zombies aussi bien qu'un homme pourrait le faire à cette époque. L'histoire est compliquée, les liens et les intéractions entre les personnages s'entremêlent pour donner un résultat plutôt sympathique ! J'ai même bien cru que j'allais étrangler les scénaristes à la fin...lol

Les zombies étaient plutôt pas mal ! Même si le film n'est pas si terrifiant que ça en lui-même, je ne le montrerai quand même pas à des enfants.

Bref, j'ai passé un très bon moment devant Orgueil et Préjugés et Zombies !!


*****

Bande-annonce :



jeudi 1 février 2018

November 9, de Colleen Hoover.


November 9, de Colleen Hoover (Auteur), chez l'éditeur Hugo Roman (17€).
Genre : Romance contemporaine


Synopsis : 
"Ce jour-là, le 9 novembre, en allant déjeuner avec son père au restaurant, Fallon ne s'attendait pas à rencontrer Ben. Elle ne se doutait pas que les quelques heures qu'ils passeraient ensemble seraient aussi magiques.
Ben veut devenir écrivain et son projet de livre passionne la jeune femme. Quant à Fallon, elle avait le rôle principal dans une série télévisée et une brillante carrière s'ouvrait à elle avant que sa vie ne bascule lors d'un terrible incendie deux ans auparavant. L'attirance entre eux est forte et immédiate.
Mais, à dix-huit ans, ils sont encore si jeune pour décider de leur avenir. Et Fallon doit s'envoler pour New York, le lendemain, où elle espère relancer sa carrière. A priori, rien ne semble possible entre eux.
Mais comment le savoir ?
Ils vont alors se fixer rendez-vous le 9 novembre, pour conserver la magie de cette rencontre et la confronter au temps qui passe.
Les années vont défiler, les 9 novembre aussi, tous différents et surprenants. Fallon et Ben vont en apprendre un peu plus à chaque fois, sur leur présent mais aussi sur leur passé."

***


Mon avis et ma note (coup de cœur):


Je crois que je suis incappable de trouver un mot ou même une seule phrase pour vous décrire et vous parler de November 9. Car il est bien plus qu'un livre, bien plus qu'une histoire d'amour ou une romance à mes yeux. Il fait parti des écrits, des livres qui sont capables de changer une vie, et de vous aider à voir différemment le monde qui vous entoure. De ceux que je lirais et relirais plusieurs fois au court de ma petite vie, lorsque j'aurais besoin de réconfort, de croire en l'amour ou besoin de force tout simplement.

November 9 est bouleversant, émouvant, attendrissant, déchirant, poignant et palpitant, et un peu tragique finalement. Il est magnifique. Non ! Mieux ! Épatant, admirable et juste sublime.

Il fait parti de ces livres que je serais incappable d'oublier, même après plusieurs années. Parti de ceux que je conserverais bien au chaud au creux d'une des niches de ma bibliothèque et dont je ne me séparerais plus jamais. Même avec le temps. Même avec les changements que tout être humain à un jour dans sa vie, je sais que je n'en aurais jamais envie. Pourquoi ? Eh bien!, parce qu'il fait partie de ces livres qui m'aident à relativiser, qui m'inspirent - si vous voyez ce que je veux dire - et qui ne se contentent pas de raconter une jolie histoire à son lecteur, mais qui au contraire trouvent le moyen de le marquer d'une manière ou d'une autre.

Ainsi, ne soyez pas étonnés, le récit de November 9 commence en douceur, pause les bases, apparaît au départ comme une histoire d'amour assez "basique" finalement. Le coup de foudre dans un restaurant. Le coup de cœur réciproque de deux jeunes gens qui s'attirent, se ressemblent, se font du bien. Bref, une passion naissante comme ont les connait déjà toutes, et cela malgré le fait que les cicatrices de Fallon nous intriguent et que l'attrait que lui porte Ben malgré leurs présences est juste splendide. Mais là où cela devient réellement intéressant, c'est au départ de Fallon pour New York, et cette idée farfelue de se retrouver tous les 9 novembre chaque année, afin de faire le point sur leurs vies et leurs sentiments. Ainsi, le temps qui s'écoule, - assez vite pour nous lecteur - nous offre la possibilité de voir l'évolution de leurs vies et à quel point cette première rencontre les aura finalement impacté. Et à quel point ce livre, qui au départ ne payait pas de mine se termine sur un feu d'artifice de sentiments et de révélations.

Je n'en dis pas plus... Mais honnêtement, si vous hésitez encore après ça, n'hésitez plus !

dimanche 28 janvier 2018

P.S. I Love You, de Richard LaGravenese


Réalisateur : Richard LaGravenese

Date sortie FR : Le 6 Février 2008 et déjà en DVD & Blu-ray.

Genre : Romance & Comédie dramatique (américain)

Durée :  2h06.


Les Acteurs : Hilary Swank, Gerard Butler, Lisa Kudrow, Gina Gershon, Harry Connick Jr, James Marsters, Kathy Bates & Jeffrey Dean Morgan.



Note moyenne des 2 Chroniques : 4.5/5  



Synopsis :


Le film est basé sur le roman éponyme "PS, I Love You" de Cecelia Ahern.

"Holly et Jerry sont un couple amoureux menant une vie parfaite. A la suite de la mort soudaine de Jerry, Holly sombre dans une dépression. C'est alors qu'elle reçoit une lettre, la première d'une série de dix, rédigées par Jerry avant sa mort. Ces lettres, agencées tel un jeu de piste, lui donnent des instructions de choses à faire pour, à terme, tourner la page et enfin réapprendre à vivre."


*****



Note :   

La Chronique d'IsaWayne :


Il y a des films qui nous touchent, nous font passer un bon moment, bref, que l'on apprécie tout en sachant qu'on finira bien un jour par les oublier.... Et puis, il y a ceux que je place moi dans la catégorie de "P.S. I Love You", ceux qui nous bouleversent, qui nous laissent les yeux brillants d'émotions, émue et le cœur lourd. Ceux qui vous mettent une claque et que l'on est incapable d'oublier...

Difficile de reprendre le rythme de sa vie après ça...

Si je suis difficile dans la romance, ce n'est pas parce que je ne suis pas romantique, mais tout simplement parce que je ne supporte pas la niaiserie ou les scénarios basiques. On oublie les restaurants chics qui font tomber la fille en un claquement de doigts, ou les milliardaires séduisant qui peuvent vous faire survoler la ville dans son propre hélicoptère (eux ils font partis de la première catégorie : "Les oubliables" !). Moi, je préfère juste la simplicité et l'émotion. Deux mots que je trouve parfait pour décrire "P.S. I Love You". Qui nous montre en à peine deux heures, un amour exceptionnel et magnifique. Une histoire douloureusement belle. Exactement à l'image de la vie finalement... : Belle et Triste...


Holly est une jeune femme de caractère, qui navigue entre une vie de couple heureuse et un brouillard total au niveau professionnel. Elle désire une vie programmée sur du papier millimétré, pour ne pas risquer une seconde de donner raison à sa famille, quant à l'échec de son mariage.
Gerry, lui, est sa moitié, mais également son opposé. Un Irlandais qui aime la vie et la prend comme elle vient, selon ses désirs et toujours avec légèreté. Rien n'est fatalité pour lui... Si ce n'est peut-être ... la tumeur...

Dix des plus belles années de leur vie s'étaient écoulées, sans même qu'ils puissent penser un seul instant qu'ils n'auraient plus le droit à la suivante... 

Holly vient de perdre son âme sœur, l'amour de sa vie et une partie d'elle même... Sa meilleure moitié, dans la fleur de l'âge, emmenant avec lui son amour et leurs rêves en commun. Celui qui la faisait si souvent rire l'avait quitté pour toujours. Celui qui l'enlaçait tendrement avant de s'endormir, qui ne manquait jamais une occasion de profiter de la vie et qui la regardait toujours avec l'amour des premiers jours... Elle ne pourrait jamais plus se disputer avec lui pour savoir qui se lèverait pour éteindre la lumière de la chambre, ni voir son sourire, entendre sa voix et encore moins lui dire une dernière fois "je t'aime"...
Comment réussir à surmonter une telle épreuve ? Comment continuer à vivre quand tout vous rappel l'être aimé ? Quand vous rêvez de lui toutes les nuits, et que votre cœur se brise quand vous réalisez en ouvrant les yeux qu'il n'est plus là ? Quand vous sentez son parfum, sa présence, comme s'il ne vous avait jamais quitté... ?

Tout naturellement, Holly se laisse submergée par la peine et la douleur, se refusant à l'oublier...

Mais le jour de ses 30 ans, des lettres vont bouleversées sa monotone tristesse... Gerry avait tout prévu ! D'autres lettres écrites de sa mains arriveront dans les jours suivants, l'une après l'autre, dans les moment les plus opportuns, pour la guider, la faire voyager dans leurs souvenirs afin de lui faire un ultime "Adieu"... et qu'elle tourne "enfin" la page. Entre New York et l'Irlande, "P.S. I Love You" nous fait voyager dans les souvenirs d'Holly et Gerry, leur magnifique histoire d'amour qui se poursuit bien au delà de tout ! Un Adieu déchirant, mais tellement magnifique et tout en émotion. Ce film m'a bouleversé mille fois plus que ce à quoi je m'attendais. C'est tout à fait ce que je recherche dans la romance, la simplicité, le naturel, un amour inconditionnel qui me bouleversera et m'arrachera quelques larmes.

Il n'y a pas de mot pour décrire P.S. I Love You... Ce film n'est clairement pas connu à sa juste valeur.
Une magnifique façon pour dire une toute dernière fois "I Love You"...
J'espère sincèrement avoir trouvé les mots justes pour vous donner envie de découvrir ce film.
Il le mérite !







*****

La Chronique de Célou Chipie :

Note : 4/5 


Ce film m'a fait un choc. Il démarre sur une dispute, même si ce n'est rien de violent, qui porte sur le sujet des enfants et sur l'avenir du couple que forme Holly et Gerry. J'avoue que je me suis demandé deux secondes si leur couple était sincère. Mais la dispute est à peine finie qu'ils se réconcilient déjà, débordant d'amour l'un pour l'autre. Et là, on a même pas le temps de s'en remettre qu'on se retrouve à l'enterrement de Gerry.

J'ai trouvé le début un peu lent bien que très triste. Puis petit à petit, on va découvrir comment se sont rencontré les deux amoureux, ce qu'ils ont vécu ensemble, leurs rêves et leurs moments de bonheur.

Cette histoire est pleine de sentiments forts, d'amour, d'amitié, de tristesse, de douleur et de courage et de force. Au final, Holly est bien chanceuse d'avoir eu un homme si romantique et prévenant qui a pensé avant tout à elle et à son avenir alors qu'il était malade et sur le point de mourir. Parce que souvent, quand une personne part, elle ne laisse rien. Elle ne laisse pas de lettres, pas de cadeaux, pas de conseils pour vivre et survivre. On doit se débrouiller tout seul. Bref, cette histoire était très touchante, même si Holly m'a un peu énervée parfois...

J'ai adoré la phrase de la maman de Holly, qui je trouve conclue très justement ce film : "On est tous ensemble dans notre solitude".

Une comédie dramatique et romantique qui finit bien, pile comme on les aime quand on est en manque d'amour et d'émotions (oui, c'est typiquement féminin !).







Bande-annonce :


jeudi 30 novembre 2017

Le Joyau (série complète de 3 tomes), de Amy Ewing.


Le Joyau, de Amy Ewing (série complète de 3 tomes)
Tome 1: Le Joyau - Tome 2: La Rose blanche - Tome 3: La Clé noire
aux éditions Robert Laffont (17€90).

Genre: Dystopie, Young adult & Fantastique.


***

Synopsis : "Vous êtes plus précieuse que vous ne le pensez.

Le Joyau, haut lieu et cœur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté. Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance...
Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet-le lot 197, son nom officiel- va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l'étincelante façade du Joyau. S'exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie.

C'est pourtant dans ce sinistre quotidien qu'elle tombe amoureuse d'un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d'affronter les plus grands des dangers..."

***

Mon avis et ma note (4,5/5):


Pour quelle raison devriez-vous lire cette saga ?

Eh bien!, je vais vous le dire: Peut-être bien parce que vous vous retrouverez irrémédiablement plongés dans cet univers, et que vous ne pourrez en ressortir qu'à condition d'obtenir le fin mot de toute cette histoire. Que vous serez pris dans le flot des sentiments de Violet, et des rebondissements auxquels elle devra faire face. Parce que finalement, vous vous attacherez à ce petit bout de femme, forte, courageuse, mais qui malgré tout garde le cœur sur la main. Ainsi qu'à tout un tas d'autres personnages que vous ne pourrez qu'adorer !
Sans oublier bien sûr, la fluidité de la plume de l'auteur qui se laisse lire comme on mange une plaquette de chocolat. C'est à dire, qu'on se régale sans même s'apercevoir que c'est déjà la fin !

Ainsi, Violet est une jeune femme destinée et éduquée à devenir une mère porteuse pour une classe sociale plus élevée que la sienne. Non par choix, ni qu'elle y gagnerait quelque chose, mais parce que c'est ainsi que tout fonctionne dans ce royaume. Parce que depuis des décennies, les jeunes filles ayant la capacité de manipuler les Augures (manipuler les couleurs, formes et la croissance) sont vendues aux enchères pour mettre aux mondes les enfants des cercles supérieurs, mais également de la royauté. Non seulement à leur convenance, mais également "à la carte" ! Afin d'obtenir un bébé "sur mesure"...
Bien sûr, je pense que vous vous en doutez, mais par la force des choses et à cause de circonstances prévues ou imprévues, tout ne se passera pas pour Violet et sa nouvelle "propriétaire" comme à l'accoutumée... La jeune femme tombera malgré elle amoureuse et entamera une liaison interdite, avant de porter le destin et la révolte de tout un royaume sur ses épaules.

Et voilà où cette trilogie est agréable ! Puisque la romance, bien qu'adorable, n'en devient malgré tout pas le centre du récit comme on pourrait le craindre. Non ! Elle est là, présente comme une délicieuse épice qui viendrait agrémentée un excellent plat, mais ne prend pas le dessus sur la réelle intrigue avec des triangles amoureux, et des "Je t'aime, moi on plus" inutiles ! (Ce que personnellement, je déteste par dessus tout !)
Non, elle se concentre sur l'intrigue, les rebondissements, coups fourrés et autres. Rassemblant ainsi tous les ingrédients qui font de ces livres, une dystopie comme je les aime ! Bien sûr, elle conserve quelques défauts, mais rien qui ne vous gâchera votre lecture ! Rien que je n'ai envie de préciser dans cette chronique. Croyez-moi, cela ne vous empêchera absolument pas de passer de très bons moments en compagnie de ces livres !

Personnellement, les dystopies du genre, sont de vrais péchés mignons...






vendredi 20 octobre 2017

X-Men 2, de Bryan Singer





Réalisateur : Bryan Singer - Marvel

Date sortie FR : Le 30 Avril 2003 et déjà en blu-ray & dvd.

Genre : Fantastique, Science-fiction & Action (Etats-Unis - Canada)

Durée :  2h05.


Les Acteurs : Hugh Jackman, Patrick Stewart, Ian McKellen, Halle Berry, Famke Janssen, James Marsden, Rebecca Romijn Stamos, Anna Paquin, Shawn Ashmore, Bruce Davison, Alan Cumming, Brian Cox, Kelly Hu...


Note : 4/5  




Synopsis :


"Toujours considérés comme des monstres par une société qui les rejette, les mutants sont une nouvelle fois au centre des débats alors qu'un crime effroyable commis par l'un d'eux relance la polémique autour de l'Acte d'Enregistrement des Mutants et le mouvement anti-mutants, dirigé par l'ancien militaire William Stryker. 
Quand ce dernier lance une attaque contre l'école de mutants du Professeur Charles Xavier, les X-Men se préparent à une guerre sans merci pour leur survie, aidés de Magnéto, récemment évadé de sa cellule de plastique. Parallèlement, Wolverine enquête sur son mystérieux passé, auquel Stryker, dont on dit qu'il a mené de nombreuses expériences sur les mutants, ne serait pas étranger..."


La Chronique :


Si le premier X-Men posait les bases et restait assez vague sur beaucoup de chose. Ce second volet décide de rester sur la même longueur d'onde en conservant dans un premier temps tout ce qui avait déjà pu nous séduire, tout en y apportant un scénario plus rythmique, de l'action sur toute sa longueur et pas seulement à la fin (à l'inverse du 1), mais aussi un peu plus de réponse quant aux passés de certains de nos X-Men favoris.

Ainsi, Wolverine parti sur les traces de son passé, grâce à quelques informations trouvés par Xavier dans sa mémoire fragmentée, revient à l'école bredouille, mais pile au moment opportun pour donner un petit coup de main à la bande des X-Men. En effet, rien de très neuf : l'ensemble des mutants de la planète sont à nouveau menacés. Mais cette fois-ci, le procéder est assez étrange, il semble que certains d'entre eux aient décidé d'aller titiller le gouvernement déjà très inquiet quant au danger des mutations...

La question est : Pourquoi ?
Cela ne semble pas tout à fait dans l’intérêt des mutants, - y compris celle de Magnéto - d'agir de cette façon... TOUS les mutants souhaitent la liberté et ce n'est pas du tout ce qui les attend après une attaque de la maison blanche. Alors qui est derrière tout ça ? Que leur réserve le futur ?
Il se pourrait que le passé de Wolverine, du Professeur X ou d'un tout autre mutant vienne se mêler à cette nouvelle intrigue, plutôt passionnante dans son ensemble.

Mais vous savez quoi ? Je crois que seul le visionnage de ce film - deuxième volet de la saga - peu vous le dire !

Car je pourrais également m'étaler sur beaucoup d'autres sujets : L'avenir des étudiants à l'école du professeur Charles Xavier. La puissance des pouvoirs de Jean Grey qui vous épatera forcément. Ou encore l'incroyable contrôle que possède Charles Xavier sur les siens. Quant au jeune garçon qui se transforme en homme de métal, ne serais-ce pas celui de Deadpool ? (Oui chut ! Si je respect la chronologie, nous ne sommes pas censé avoir vu ce film. Mais je n'y peu rien, j'en suis dingue ! <3)

En Bref, beaucoup d'éléments positifs dans ce second volet. Comme je le disais déjà plus haut, de l'action, un scénario intéressant; des personnages qui prennent chaque fois un peu plus de place à l'écran et dans nos cœurs, sans oublier un beau petit suspens !
X-Men se veut bien plus complexe, plus raffiné et plus élaboré que tous les autres films de super-héros réunis. Plongeant toujours un peu plus dans l'univers de la science-fiction, mêlant ainsi passé, présent et parfois même futur, en un seul bloc et je dois dire que c'est très agréable de réfléchir pour une fois devant ce genre de film ! Et même si cela veut dire être très attentif afin de ne rien rater, moi, j'adore ça !




Bande-annonce :




mardi 17 octobre 2017

Confess, de Colleen Hoover.

Confess, de Colleen Hoover (Auteur), chez l'éditeur Hugo Roman (17€) ou Pocket (7€40).
Genre : Romance contemporaine


Synopsis:
"Auburn Reed a des plans très précis pour l'avenir et ne laissera personne se mettre sur son chemin! Mais lorsqu'elle franchit la porte d'une galerie d'Art à Dallas pour un entretien qui la pousse vers Owen Gentry. L'énigmatique artiste semble avoir beaucoup de choses à cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser sa garde pour comprendre qu'elle risque bien plus gros qu'elle ne le pensait.
Pour se construire, chacun devra tout confesser. Mais parfois, la vérité est plus douloureuse que le silence.."


***


Mon avis et ma note :

     Mon avis est mitigé sur ce livre... Les personnages sont agréables, leurs histoires émouvantes et... c'est tout !!?
Je suis presque déçue par Colleen Hoover avec Confess. A mes yeux, c'est comme ci elle avait négligé l'histoire d'Auburn et Owen, comme ci elle s'était précipité dans la rédaction de ce livre, sans prendre en compte l'essentiel : l'émotion ! Elle est restée en superficie de son histoire sans s'y investir à 100%, sans nous fournir l'émotion, les vibrations et la tornade d'émotions qu'elle nous offre habituellement.

J'ai été absorbé par Confess dès la toute première page. L'histoire commence vite, très vite, elle nous met dans le bain, nous pousse à vouloir dévorer chacune de ses pages, m'a même volée quelques larmes... Et puis..., pouf ! Plus rien ! J'ai passé la première moitié du livre à m'énerver, m'agacer par ces non-dits. "Ah si elle savait...", "Si seulement je pouvais lui confier que j'ai..." .... Rhaaaaaaaaa ! Mais bon sang !!!!! Il y a chercher à maintenir un suspense et agacer son lecteur en nous fournissant une histoire comme à demi rédigée, et nous faire ressentir à chaque scène une frustration énorme par le manque de précision, d’intérêt qu'on finalement la vie des personnages. Puisque ici, sur la première moitié, on ne sait ABSOLUMENT RIEN !!!!
Et lorsque les confessions arrivent enfin (!!!), elles ne sont que de pâles copies de ce qu'on a finalement déjà deviné... Presque sans émotions... Presque sans nous surprendre...

Sans parler de ses confessions qui ne sont jamais dites, de cette histoire qui se termine en donnant l'impression qu'elle n'est finalement pas achevée... Et de ces quelques personnages secondaires que Colleen Hoover n'a pas jugé suffisamment intéressant pour les développer. Voilà où est le problème finalement : un manque de développement d'à peu près tout dans ce livre et c'est vraiment dommage...

Si je mets 2,5/5 comme note, c'est simplement parce que malgré tous ses défauts, l'histoire d'Owen et Aubern reste belle, et ne mérite pas qu'on lui fournisse une note sous la moyenne. Elle n'est pas à la hauteur de ce que l'auteur nous offre d'habitude, mais reste tout de même "belle".


samedi 7 octobre 2017

Jamais plus, de Colleen Hoover - Coup de cœur ♥


Jamais plus, de Colleen Hoover (Auteur), chez l'éditeur Hugo Roman (17€).
Genre : Romance contemporaine, Drame...
Date de sortie : 11 Mai 2017.



Synopsis:
"Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ?
Le chemin d’une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence."


***


Mon avis et ma note :

     J'ai "détesté" cette histoire..., et pourtant, elle est de loin mon coup de cœur de l'année, le plus gros chamboulement que j'ai eu depuis que j'ai appris à lire. Je placerai donc sans aucune hésitation ce livre dans les meilleurs de tout ceux que j'ai pu lire jusqu'à aujourd'hui. 

     Je me suis retrouvée à la place de Lily en quelques lignes, en quelques pages. Cette jeune femme adorable, intelligente, forte et audacieuse, s'est très vite révélée facile à "vivre." Et tout comme elle je  suis tombée amoureuse, j'ai frissonné et plongé dans le bonheur, mais j'ai aussi senti son (mon!) cœur se briser, et je me suis laissée emporter par ses propres dilemmes, sa peur, ses doutes, ses craintes... Bref, j'ai autant aimée que souffert à ses côtés, l'un après l'autre, mais aussi simultanément... À mes yeux, c'était comme ci j'avais été déchirée en deux partie, comme ci il n'y avait que des mauvais choix qui s'imposaient à elle, et j'avais beau avoir conscience que le choix de la raison était préférable à celui du cœur, tout comme Lily je ne parvenais pas à m'y résoudre... 
Je voulais retourner en arrière, effacer quelques pages, les réécrire, pour que tout aille mieux, pour que ce ne soit pas si difficile à vivre, pour que ce soit comme dans les contes de fées, là où les gens changent toujours pour le mieux. En d'autres termes, en faire une simple et jolie histoire d'amour qui me rendrait heureuse et ne me briserai pas le cœur, parce que je savais pertinemment que la conclusion de ce livre me mènerait jusque là. Ce qui, bien entendu, fut le cas... J'avais beau vouloir du fond du cœur que tout s'arrange, espérer, prier pour que ça ne recommence jamais plus, je savais au fond de moi ce que justement ce "Jamais plus" voulait dire.... Et c'est sans doute ce qui fait de ce livre la plus belle chose que j'ai lu au monde ! 

Pourquoi ? Eh bien!, parce que j'ai enfin réussi à comprendre les femmes dans des situations similaires à celle de Lily, à saisir la difficulté de leur relation, et pour tout ça, je ne peu que remercier Colleen Hoover ! ♥ Merci à vous pour cette énorme claque en pleine figure ! "Jamais plus" est un livre que je ne pourrais oublier... Qui a probablement changer ma façon de penser, ma vie à jamais. J'espère sincèrement que cette histoire donnera le courage nécessaire à toutes les Lily du monde pour tourner la page et continuer à vivre ♥

     N'attendez pas ! Ne cherchez pas plus de détails au sujet de ce livre, cela vous en gâcherez tout l’intérêt. Et Foncez en librairie sans attendre. Vous ne le regretterez pas !



X-Men, de Bryan Singer.






Réalisateur : Bryan Singer - Marvel

Date sortie FR : Le 16 Août 2000 et déjà en blu-ray & dvd.

Genre : Fantastique, Science-fiction & Action (Etats-Unis)

Durée :  1h45.


Les Acteurs : Hugh Jackman, Anna Paquin, Patrick Stewart, Ian McKellen, Halle Berry, Famke Janssen, James Marsden, Rebecca Romijn Stamos, Shawn Ashmore, Bruce Davison, Tyler Mane, Ray Park & Alexander Burton...



Note : 4/5  




Synopsis :


"1944, dans un camp de concentration. Séparé par la force de ses parents, le jeune Erik Magnus Lehnsherr se découvre d'étranges pouvoirs sous le coup de la colère : il peut contrôler les métaux. C'est un mutant. Soixante ans plus tard, l'existence des mutants est reconnue mais provoque toujours un vif émoi au sein de la population. Puissant télépathe, le professeur Charles Xavier dirige une école destinée à recueillir ces êtres différents, souvent rejetés par les humains, et accueille un nouveau venu solitaire au passé mystérieux : Logan, alias Wolverine. En compagnie de Cyclope, Tornade et Jean Grey, les deux hommes forment les X-Men et vont affronter les sombres mutants ralliés à la cause de Erik Lehnsherr / Magnéto, en guerre contre l'humanité."


La Chronique :


Imaginez-vous un monde qui devrait apprendre à vivre avec des mutants, un monde où l'entité d'un gène transformerait les gens commun en quelque chose d'hors du commun, offrant à monsieur tout le monde un don extraordinaire. Nous ne pouvons imaginez cela qu'au travers des films bien sûr, mais si l’irréel devenait réel, comment réagirions-nous ?

Et bien figurez-vous que le tout premier volet des "X-Men" nous l'explique en détails : Les humains redouteraient forcément les mutants, par peur, par dégoût, ou par simple crainte d'une menace possible. Et les mutants eux, craindraient les humains, les détesteraient pour toutes ces mêmes raisons. Un cercle sans fin...

Mais dans ce monde compliqué, où les humains veulent à tout prix contrôler les mutants. Comment devrait réagir une adolescente au déclenchement de sa propre mutation ?

Malicia est une jeune femme qui vivait ses premiers amours, qui rêvait de voyager et qui ne demandait qu'à vivre ! A la place, elle aspire l'énergie de n'importe quel être vivant sur terre par un simple contact peau contre peau. Condamnée à ne jamais connaître l'intimité, ni le moindre contact physique avec quiconque pour le reste de sa vie...
Terrifié par son don, c'est cependant aux côtés de Wolverine et des X-Men que la jeune femme va trouver sa place dans l'école du professeur Xavier. Une école cachée, dissimulée aux yeux de tous comme une institut pour surdoué, afin de pouvoir aider tous les mutants à contrôler leurs pouvoirs à l'abri du monde hostile à leur existence, mais surtout veiller à ce qu'ils ne deviennent pas dangereux pour le reste du monde.

Ainsi, nous rencontrons les X-Men : télépathe, immortel, pouvant contrôler la foudre et le vent, le feu ou la glace, et même projeter des lasers au travers des yeux. Les X-Men sont là pour s'entraider, mais aussi pour sauver le monde, ce qui n'est pas toujours tâche facile quand un certains magnéto, qui peu contrôler les métaux, en a décider autrement...


Ce tout premier volet de la saga X-Men est un point de départ qui n'en est finalement pas tout à fait un. On le sait, on le sent, bien avant de parler de suite, ou de saga, des choses n'ont pas étaient dites, ni expliquer et la plupart des X-Men, je pense particulièrement à Wolverine, Professeur X et Magnéto, ont des choses à raconter sur leurs passés. Aujourd'hui, ont sait que les origines des personnages ont étaient sujet principaux dans d'autres films. Mais à l'époque, lors de notre premier visionnage, nous attendions ça avec beaucoup d'impatience !


Ma conclusion ?
Pour être honnête, la toute première fois que j'ai vu ce X-Men, lors de sa sortie en DVD, je n'avais même pas 10 ans. Wolverine avait tendance à me faire un peu peur... La seule scène que j'avais retenu était celle du camion sous la neige au début du film. Allez savoir pourquoi ?
Et puis, avec le temps, j'ai fini par être attendri par cette brute, finalement toute mignonne sous les traits du beau Hugh Jackman, et surtout par vraiment comprendre l'univers des X-Men, tout en m'attachant à eux.
Aujourd'hui, si à côté des tout récents films de la saga, celui-ci commence à prendre de l'âge question qualité d'image, du son ou des effets spéciaux, il n'en reste pas moins très sympathique à voir et celui qui restera à jamais à l'origine de cette immense saga !






Bande-annonce :

mercredi 2 août 2017

Le monde secret de Sombreterre, Tome 3 : Les âmes perdues, de Cassandra O'donnell





Auteur : Cassandra O'donnell
Date sortie FR : 12/07/2017, aux éditions Flammarion Jeunesse - 10€

Genre : Jeunesse (10-13 ans) & Fantastique



Note : 5/5  





Synopsis :
"Ailleurs, un monde secret existe...
Pour garantir la paix entre les mondes, Alina, Victor et Lucas s’enfoncent dans les entrailles de Mortua, la planète des monstres-esprits. De retour à la surface, ils sont attaqués par une horde de morts-vivants aux visages familiers.
D'où peuvent-ils bien venir? Quelle magie se cache derrière cette soif de violence? Le combat final s’engage, contre un ennemi plus inattendu que jamais."


La Chronique :


Avec ce troisième tome, nous retournons aux sources, et au rythme que j'avais tant apprécier dans le premier tome : Alina, Victor et Lucas, qui ont décidé de déroger aux règles, sont arrivés à Mortua, avec la ferme intention de demander l'aide des monstres-esprits, et cela quoi qu'il leur en coûte. Seulement, nos trois jeunes héros, vont vite comprendre que la situation n'est pas tout à fait celle qu'ils imaginaient et que l'affinement du voile qui protège les mondes, n'est plus tout à fait leur seul problème... : Des morts-vivants font leurs apparitions, et l'identité des responsables pourraient bien nous surprendre...

Pour être honnête, l'intrigue et l'action de ce livre m'ont tellement happé que je ne me suis pas rendu compte des pages et des chapitres qui défilaient sous mes yeux. La rencontre avec les monstres-esprits était réellement passionnantes. Ces "vilains" qui ne le sont finalement pas tous et qui ont bien plus de présence d'esprit que ce que les anciens et gardiens ont bien voulu nous faire croire jusqu'à présent, m'ont "effrayé" mais également beaucoup attendri. Quant à nos trois jeunes héros, bien qu'il n'y ai rien de très surprenant de leur côté, ils continuent par dessus tout à être trois enfants courageux, adorable et attachant, qui ne sont - comme je crois vous l'avoir déjà précisé dans les précédents tomes - pas sans nous faire penser aux très chers Harry, Ron et Hermione, de la série livresque que nous ne présentons plus aujourd'hui.
Tous les trois sont pleins de courage et pourtant très souvent en désaccords : Lucas aura le plus souvent tendance à faire ressortir ses peurs, qui bien qu'elles ne le feront jamais reculer devant le danger sont toujours bonnes à exprimer. Victor quant à lui, est inévitablement le courageux, le téméraire de la bande et celui qui possède LA magie. Tandis qu'Alina est tout simplement l'intelligence et la raison... Bref ! Un trio adorable dont je ne me lasse absolument pas ! Et une histoire qui m'a énormément séduite !

Quant au style d'écriture et à la plume de l'auteur... Je n'ai encore une fois, absolument rien à redire : toujours aussi agréable et très fluide. D'ailleurs, je me retrouve à chaque fois épatée de voir à qu'elle point, Cassandra est capable de s'adapter aux enfants. De part les mots utilisés, leur simplicité, mais également la rapidité à laquelle l'histoire s'écoule, sans pour autant les prendre pour des bébés. Bref ! Parfait ! Quant aux dessins de l'illustrateur, je crois que je n'ai plus besoin de les présenter aujourd'hui : Je suis toujours autant émerveillée devant eux !!! 

Ma conclusion ? Eh bien... Foncez !!!!




Retrouvez ma chronique du tome 1 : ICI !
Retrouvez ma chronique du tome 2 : ICI !



Citation :

"Cette expérience avait définitivement mis un terme à leur enfance et à leur innocence. Ni l'un ni l'autre ne seraient jamais plus comme avant. Et ni l'un ni l'autre ne savaient si c'était une bonne ou une mauvaise chose."



mardi 18 juillet 2017

Chantage à l'Elysée - Tome 3 : Terreur sur la capitale, d'Elvire De Tom



Auteur : Elvire de Tomi.

Date sortie FR : Le 31 Mai 2017, aux éditions La Bruyère - 22€.

Genre : Polar, mêlant enquête policière, intrigue politique et histoire d'amour.


Note : 4/5





Synopsis :

"L’attentat de Genève semble avoir redistribué les cartes parmi nos héros. Abandonnée par Julien, Léa se réfugie dans les bras de Dumas pour tenter de se reconstruire. Or c’est sans compter sur l’impitoyable secrétaire général Jacques Lambert : ayant découvert la liaison interdite du président, il éloigne la jeune femme au bout du monde. 
Le scandale évité, la présidence sauvée, la vie reprend bien vite son cours. Mais pour combien de temps ? L’ombre du VPR et de l’insaisissable Valérie plane toujours sur le pays. Lorsqu’elle s’abattra à nouveau sur le chef d’État, c’est Léa, l’exilée, qui pourrait bien être son ultime recours.
La jeune femme acceptera-t-elle une nouvelle fois de se sacrifier pour l’homme qu’elle aime ? Face aux terroristes déterminés à s’emparer de la dernière arme secrète de la France, pourra-t-elle compter sur Julien pour l’aider ? Et surtout, jusqu’où sera-t-elle prête à aller par amour ?" 

« Terreur sur la capitale » marque la suite et la fin des aventures sensuelles et passionnantes de notre trio favori. Les multiples rebondissements, l’action trépidante et le rythme effréné emmèneront le lecteur de Paris à Miami et jusqu’au fin fond des Vosges sans lui laisser le moindre répit. » 


La Chronique :


Plusieurs mois se sont écoulés depuis les derniers événements et au début de ce troisième tome, nous ne retrouvons pas tout à fait nos personnages favoris comme nous l'avions espéré... Léa est seule... Plus seule que jamais... Expédiée à l'autre bout du monde. Abandonnée par les hommes qu'elle aimait. La jeune femme tente de retrouver un but à sa vie, une occupation qui lui ferait oublier Stanislas et Julien.
Alors que de son côté, Valérie, la grande sœur de Léa, n'a pas dit son dernier mot ! La jeune terroriste, à la tête de la VPR et recherchée par le pays entier, a tout prévue et n'a pas l'intention de se terrer dans un bunker pour le restant de sa vie, sans contre-attaquer et poursuivre les plans de son père.

Pourtant, il se pourrait bien que la VPR et l'acharnement de Valérie mène Léa au bonheur et que la gentille petite sœur sans défense, mène la grande terroriste, à sa propre perte... Mais tout cela se passera-t-il sans souffrance ? Sans sacrifice ? Sans malheur ?...

Vous n'avez plus le choix ! 
Courrez-vite en librairie pour le découvrir au plus vite ! 


Personnellement, il ne s'agit pas du tome que j'ai préféré (qui sera définitivement le tome 2), mais il ne manque pour autant pas de charme, ni d'idées, et encore moins de talent ! C'est avec plaisir que j'ai retrouvé la jolie plume de l'auteur, fluide, abordable et talentueuse. Et ses personnages, qui ne manquent pas de personnalités, ni d’intérêt. Je me suis retrouvée happer par leur histoire, par les intrigues montés qui défilent les unes après les autres avec fluidité. Rien n'est facile, rien ne se passe comme prévu... Nous avons affaire à un dangereux groupe terroriste et Elvire De Tomi a bien compris que cela ne doit pas se dérouler avec facilité, et qu'elle se doit de nous offrir - sans lourdeur - la conclusion de sa saga avec tout le suspense qu'il se doit. Et elle le réussi parfaitement !
J'ai été conquise par cette saga, par ses personnages et finalement par les plans tordus et finement menés de la VPR !

Si j'avais néanmoins une remarque à faire... : C'est que je déplore l'absence de Stanislas, relégué au second plan dans ce tome... Et l’épilogue un peu trop rapide à mon goût. A ce niveau, j'aurais souhaité plus d'informations sur certains personnages une fois cette histoire achevée, et l'impact que ces aventures ont eu sur Léa.


Ma conclusion ? C'est donc avec beaucoup de tristesse que je quitte cette histoire et que j'abandonne ses personnages... Mais également avec beaucoup de satisfaction : Puisque j'ai toujours aimé les saga littéraires qui savent mettre un point finale à son histoire, avant de traîner en longueur et lasser ses lecteurs.
J'ai eu beaucoup de plaisir à me replonger dans cette formidable saga, avec ce troisième et dernier tome, et je remercie encore l'auteur de m'avoir offert la possibilité de la découvrir et de la suivre. C'est avec plaisir que je lirai à nouveau sa plume, que j'espère un jour retrouver pour de nouvelles aventures <3